Les projets

Vous souhaitez participer à une étude ? Vérifiez quels projets sont en cours de recrutement en visitant la page suivante.

Participer à une étude

Cardiopathies congénitales

Marqueurs cérébraux prédictifs de déficits cognitifs et moteurs chez l’enfant avec cardiopathie congénitale

Les cardiopathies congénitales (CC) sont les malformations les plus fréquentes chez le nouveau-né, fréquemment accompagnées de retards neurodéveloppementaux. La présence de dommages neurologiques semble également plus fréquente et serait associée à une altération du développement des connexions cérébrales.

L’objectif de ce projet est d’étudier les connexions cérébrales chez les nourrissons avec CC et leur lien avec le développement cognitif. Pour ce faire, nous conduisons des enregistrements en NIRS chez des nourrissons avec CC et des nourrissons sains à l’âge de 4 mois, puis à 24 et 42 mois. Ces mesures permettront de comparer ces deux groupes sur le plan des connexions cérébrales et d’étudier si ces connexions à 4 mois peuvent prédire le développement cognitif et langagier dans la petite enfance. Ce projet pourrait permettre d’identifier très tôt les enfants à risque de développer des déficits cognitifs, ce qui permettra d’affiner les stratégies d’intervention offertes à ces enfants.

Ce projet est financé par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Participer

 

Effets d’une intervention de yoga parent-enfant sur le développement cognitif, moteur et comportemental des enfants d’âge préscolaire atteints de cardiopathies congénitales, ainsi que sur le niveau de stress des parents : Projet Yoga for Little Hearts

À ce jour, très peu d’interventions visant à pallier les difficultés neurodéveloppementales ont été testées auprès des enfants atteints de CC. Récemment, le yoga a gagné en popularité dans le traitement de troubles psychologiques et dans l’amélioration du fonctionnement exécutif et moteur auprès de populations saines et cliniques. Les bienfaits du yoga en termes de réduction des symptômes d’anxiété sont également bien documentés.

Le premier volet de ce projet vise à évaluer les effets d’un programme de yoga parent-enfant de 8 semaines sur le fonctionnement cognitif et moteur d’enfants d’âge scolaire ayant une CC comparativement à leurs pairs en santé. Deux évaluations neuropsychologiques seront réalisées avant et après l’intervention. Nous nous attendons à ce que l’intervention ait un impact positif sur le fonctionnement exécutif et moteur des enfants atteints de CC. Le second volet de ce projet vise à évaluer l’effet de l’intervention de yoga sur le niveau de stress des parents. Nous nous attendons à ce que celui-ci ait diminué au terme de l’intervention. 

Ce projet est novateur, car il est le premier à utiliser le yoga auprès de la population pédiatrique atteinte de CC. Les résultats issus du projet pourraient permettre de mettre en place à la Clinique d’investigation neurocardiaque (CINC) du CHU Sainte-Justine une intervention non invasive et ayant une incidence clinique concrète auprès des enfants atteints de CC et de leurs parents. Advenant que l’intervention se révèle efficace, nous visons une implantation éventuelle dans d’autres centres hospitaliers et dans d’autres types d’établissements, maximisant ainsi l’accessibilité.

Ce projet est financé par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC du Canada, le Fonds de recherche en santé du Québec (FRQS), la Fondation des étoiles pour la recherche pédiatrique et le Réseau de recherche en santé cardiométabolique, diabète et obésité (CMDO).

Le recrutement de ce projet est effectué par l’intermédiaire du CHU Sainte-Justine et du Centre universitaire de santé McGill. 

 

Évaluation de l’impact d’une intervention précoce sur le développement cognitif et moteur des enfants avec cardiopathie congénitale

Depuis sa création en 2013, la Clinique d’investigation neuro-cardiaque (CINC) au CHU Sainte-Justine effectue un suivi et des évaluations multidisciplinaires durant les premières années de vie des enfants qui ont eu une chirurgie cardiaque. Leur objectif est de réduire les retards neurodéveloppementaux qui accompagnent généralement les CC par le biais d’interventions précoces effectuées par divers professionnels de la santé.

L’objectif de ce projet est d’évaluer les effets de ces interventions cliniques précoces sur le développement moteur et cognitif. Pour ce faire, à l’âge de trois ans et demi, nous comparons les habiletés motrices et cognitives d’enfants atteints de CC ayant bénéficié ou non du suivi multidisciplinaire à la CINC depuis l’âge de 4 mois. Ce projet permettra de déterminer l’impact que ces suivis systématiques ont sur le développement des enfants avec CC en plus de permettre l’amélioration des connaissances sur le neurodéveloppement et éventuellement le traitement des CC.

Ce projet est financé par la Fondation des maladies du cœur et de l’AVC.

Le recrutement de ce projet est effectué par l’intermédiaire du CHU Sainte-Justine.